Discussion:
Rayonnement / Convection des radiateurs
(trop ancien pour répondre)
pehache
2020-11-27 22:32:55 UTC
Permalink
Je repars sur une nouvelle discussion, l'autre devenant illisible.

Et j'en profite pour faire un xpost sur fr.sci.physique pour prendre le
risque d'avoir de vrais avis éclairés ;) , mais fu2 sur fr.rec.bricolage
vu que la première discussion y était.

Donc j'ai voulu faire les calculs des parts de rayonnement et de
convection pour un radiateur à eau classique. Je prends le cas le plus
favorable au rayonnement, à savoir un radiateur plat en acier à une
seule épaisseur de lames, de ce genre :
https://acova.fr/radiateur-decoratif-chauffage-central/planea-vertical-38355

*convection*

Le document suivant indiqué par Yves Tabouret donne le "coefficient de
convection laminaire" pour une plaque verticale haute :
h = 1.78 (T2-T1)^0.25

T2 étant la température de surface du radiateur, T1 celle de l'air dans
la pièce.

La puissance dissipée par convection par m2 de plaque est
P_conv = h (T2-T1) = h (T2-T1)^1.25

*rayonnement*

La loi de Boltzmann dit que la puissance rayonnée nette (qui tient
compte du rayonnement reçu et absorbé depuis l'environnement à la
température T1) par m2 est :

P_ray = epsilon sigma (T2^4 - T1^4)

sigma = 5.67E-8

epsilon est l'émissivité du matériau. Ici j'ai trouvé que l'émissivité
de l'acier dans les infrarouges était de l'ordre de 0.8 (l'acier est
donc un bon émetteur/absorbant d'IR, contrairement à l'alu).
https://static-int.testo.com/media/fe/93/fd567b9aafe3/Emissivity-table-FR.pdf

*application numérique*

T1 = 20 °C = 293 K
T2 = 50 °C = 323 K

P_conv = 125 W
P_ray = 159 W

*commentaires*

Donc un radiateur plat de ce type rayonne un peu plus qu'il convecte
(chose que j'avais envisagé dans l'autre discussion sans faire les
calculs...).

Mais... C'est vrai uniquement pour la façe avant dégagée. Le rayonnement
émis sur la façe arrière est directement bloqué par le mur, du coup la
face arrière ne fait QUE de la convection, et sans doute moins
efficacement que la face avant que l'écoulement est relativement
contraint par le faible dégagement entre le mur et les plaques. Donc sur
l'arrière on doit avoir comme valeurs effectives (qui profitent à la
pièce) :
P_conv = 65 W (la moitié à la grosse louche)
P_ray = 0

Au total avant+arrière :

P_conv = 190 W
P_ray = 159 W

Bref 54% de convection, 45% de rayonnement : c'est quand même très
significatif en rayonnement.

Par contre évidemment dès qu'on s'éloigne du radiateur plat à une couche
la part de rayonnement logiquement s'effondre, puisque les lamelles,
ailettes et cie, sont faites pour favoriser la convection :
https://www.finimetal.fr/produits/lamella.htm

Chez moi j'ai des radiateurs plat mais à deux épaisseurs de lames : sur
les 4 surfaces libres, une seule fait du rayonnement, les autres ne font
que de la convection, et à la louche la part de rayonnement doit tomber
à 30%

*La surprise*

La surprise est venue quand j'ai voulu tracer la courbe pour différentes
températures du radiateur (à nouveau juste pour la face avant). Je
m'attendais à ce que la convection prenne le dessus quand le radiateur
était moins chaud... Eh bien pas du tout, c'est le contraire !

Sur l'image qui suit pour un témpérature du radiateur entre 20 et 100 °C

https://prnt.sc/vrimbq

En haut : en bleu P_conv, en rouge P_ray
En bas : en rouge le pourcentage de puissance rayonnée par rapport au
total (100*P_ray/(P_ray+P_conv))

Plus le radiateur est froid (se rapproche de la température de la
pièce), plus le rayonnement devient prépondérant... Je n'avais pas du
tout anticipé ça ! A 25 °C le radiateur fait environ 65% de rayonnement
et 35% de convection. Evidemment on est alors sur des faibles puissances
au m2, qu'il faut compenser avec des surfaces chauffantes importantes.
Du coup le plafond chauffant fait sen... à 30 °C la puissance rayonnée
nette est d'environ 40 W/m2 : un plafond chauffant pour une pièce de 20
m2 ça fait 800 W : pas si mal !

Revenons au radiateur vertical : La part de rayonnement diminue d'abord
quand la température du radiateur augmente, pour atteindre un minimum à
T2 = 65 °C, puis elle remonte doucement. Il faut ensuite aller dans des
hautes températures, genre poêle à bois, pour qu'elle monte franchement.
Les mêmes courbes jusqu'à 300 °C :

https://prnt.sc/vriupd

(mais je ne suis pas sûr que la loi empirique d'écoulement laminaire
soit encore valide pour la convection...)
Yves Tabouret
2020-11-27 22:50:49 UTC
Permalink
Post by pehache
Je repars sur une nouvelle discussion, l'autre devenant illisible.
Et j'en profite pour faire un xpost sur fr.sci.physique pour prendre l=
e =
Post by pehache
risque d'avoir de vrais avis =E9clair=E9s ;) , mais fu2 sur fr.rec.bri=
colage =
Post by pehache
vu que la premi=E8re discussion y =E9tait.
Donc j'ai voulu faire les calculs des parts de rayonnement et de =
convection pour un radiateur =E0 eau classique. Je prends le cas le pl=
us =
Post by pehache
favorable au rayonnement, =E0 savoir un radiateur plat en acier =E0 un=
e =
Post by pehache
https://acova.fr/radiateur-decoratif-chauffage-central/planea-vertical=
-38355
Post by pehache
*convection*
Le document suivant indiqu=E9 par Yves Tabouret donne le "coefficient =
de =
Post by pehache
h =3D 1.78 (T2-T1)^0.25
T2 =E9tant la temp=E9rature de surface du radiateur, T1 celle de l'air=
dans =
Post by pehache
la pi=E8ce.
La puissance dissip=E9e par convection par m2 de plaque est
P_conv =3D h (T2-T1) =3D h (T2-T1)^1.25
*rayonnement*
La loi de Boltzmann dit que la puissance rayonn=E9e nette (qui tient =
compte du rayonnement re=E7u et absorb=E9 depuis l'environnement =E0 l=
a =
Post by pehache
P_ray =3D epsilon sigma (T2^4 - T1^4)
sigma =3D 5.67E-8
epsilon est l'=E9missivit=E9 du mat=E9riau. Ici j'ai trouv=E9 que l'=E9=
missivit=E9 =
Post by pehache
de l'acier dans les infrarouges =E9tait de l'ordre de 0.8 (l'acier est=
=
Post by pehache
donc un bon =E9metteur/absorbant d'IR, contrairement =E0 l'alu).
https://static-int.testo.com/media/fe/93/fd567b9aafe3/Emissivity-table=
-FR.pdf
Post by pehache
*application num=E9rique*
T1 =3D 20 =B0C =3D 293 K
T2 =3D 50 =B0C =3D 323 K
P_conv =3D 125 W
P_ray =3D 159 W
*commentaires*
Donc un radiateur plat de ce type rayonne un peu plus qu'il convecte =
(chose que j'avais envisag=E9 dans l'autre discussion sans faire les =
calculs...).
Mais... C'est vrai uniquement pour la fa=E7e avant d=E9gag=E9e. Le ray=
onnement =
Post by pehache
=E9mis sur la fa=E7e arri=E8re est directement bloqu=E9 par le mur, du=
coup la =
Post by pehache
face arri=E8re ne fait QUE de la convection, et sans doute moins =
efficacement que la face avant que l'=E9coulement est relativement =
contraint par le faible d=E9gagement entre le mur et les plaques. Donc=
sur =
Post by pehache
l'arri=E8re on doit avoir comme valeurs effectives (qui profitent =E0 =
la =
Post by pehache
P_conv =3D 65 W (la moiti=E9 =E0 la grosse louche)
P_ray =3D 0
P_conv =3D 190 W
P_ray =3D 159 W
Bref 54% de convection, 45% de rayonnement : c'est quand m=EAme tr=E8s=
=
Post by pehache
significatif en rayonnement.
Par contre =E9videmment d=E8s qu'on s'=E9loigne du radiateur plat =E0 =
une couche =
Post by pehache
la part de rayonnement logiquement s'effondre, puisque les lamelles, =
https://www.finimetal.fr/produits/lamella.htm
Chez moi j'ai des radiateurs plat mais =E0 deux =E9paisseurs de lames =
: sur =
Post by pehache
les 4 surfaces libres, une seule fait du rayonnement, les autres ne fo=
nt =
Post by pehache
que de la convection, et =E0 la louche la part de rayonnement doit tom=
ber =
Post by pehache
=E0 30%
*La surprise*
La surprise est venue quand j'ai voulu tracer la courbe pour diff=E9re=
ntes =
Post by pehache
temp=E9ratures du radiateur (=E0 nouveau juste pour la face avant). Je=
=
Post by pehache
m'attendais =E0 ce que la convection prenne le dessus quand le radiate=
ur =
Post by pehache
=E9tait moins chaud... Eh bien pas du tout, c'est le contraire !
Sur l'image qui suit pour un t=E9mp=E9rature du radiateur entre 20 et =
100 =B0C
Post by pehache
https://prnt.sc/vrimbq
En haut : en bleu P_conv, en rouge P_ray
En bas : en rouge le pourcentage de puissance rayonn=E9e par rapport a=
u =
Post by pehache
total (100*P_ray/(P_ray+P_conv))
Plus le radiateur est froid (se rapproche de la temp=E9rature de la =
pi=E8ce), plus le rayonnement devient pr=E9pond=E9rant... Je n'avais p=
as du =
Post by pehache
tout anticip=E9 =E7a ! A 25 =B0C le radiateur fait environ 65% de rayo=
nnement =
Post by pehache
et 35% de convection. Evidemment on est alors sur des faibles puissanc=
es =
Post by pehache
au m2, qu'il faut compenser avec des surfaces chauffantes importantes.=
=
Post by pehache
Du coup le plafond chauffant fait sen... =E0 30 =B0C la puissance rayo=
nn=E9e =
Post by pehache
nette est d'environ 40 W/m2 : un plafond chauffant pour une pi=E8ce de=
20 =
Post by pehache
m2 =E7a fait 800 W : pas si mal !
Revenons au radiateur vertical : La part de rayonnement diminue d'abor=
d =
Post by pehache
quand la temp=E9rature du radiateur augmente, pour atteindre un minimu=
m =E0 =
Post by pehache
T2 =3D 65 =B0C, puis elle remonte doucement. Il faut ensuite aller dan=
s des =
Post by pehache
hautes temp=E9ratures, genre po=EAle =E0 bois, pour qu'elle monte fran=
chement. =
Post by pehache
https://prnt.sc/vriupd
(mais je ne suis pas s=FBr que la loi empirique d'=E9coulement laminai=
re =
Post by pehache
soit encore valide pour la convection...)
Super, bravo et merci !
Juste une info sur l'=E9paisseur de la lame d'air qui permet la convecti=
on : =

3 cm mimimum
Stephane Legras-Decussy
2020-11-28 03:02:44 UTC
Permalink
On 11/27/2020 11:32 PM, pehache wrote:



pas mal tout ça.

je remarque que comme je disais depuis le début, la plafond est qualifé
de radiant, non pas parce qu'il rayonne bien mais parce qu'il convecte
pas du tout... puisque horizontal au plafond !


et comme tu viens de le calculer, un radiateur de taille normale (1 m²)
ne peut être qu'un convecteur s'il reste à des T° safe.


A noter donc, que l'emissivité est quasi au max, avec l'acier, le
platre, béton, bois, marbre blanc... vernis noir ou blanc...

mais s'effondre avec le grès et la granit ... pas du tout intuitif

et la couleur ne joue pas, comme prévu.
Alf92
2020-11-28 10:42:30 UTC
Permalink
Post by Stephane Legras-Decussy
A noter donc, que l'emissivité est quasi au max, avec l'acier, le
platre, béton, bois, marbre blanc... vernis noir ou blanc...
mais s'effondre avec le grès et la granit ... pas du tout intuitif
c'est ce genre de matériau (minéral) qui était (est ?) utilisé dans les
radiateurs électriques à accumulation de chaleur : transmission de la
chaleur principalement par conduction à du métal qui lui est charger de
rayonner / convecter.
Yves Tabouret
2020-11-28 11:17:34 UTC
Permalink
=
pas mal tout =C3=A7a.
je remarque que comme je disais depuis le d=C3=A9but, la plafond est q=
ualif=C3=A9 =
de radiant, non pas parce qu'il rayonne bien mais parce qu'il convecte=
=
pas du tout... puisque horizontal au plafond !
Heu, mes excuses moi Votre Majest=C3=A9, mais tu ne disais pas =C3=A7a d=
u tout,
si non on n=E2=80=99aurait pas ergot=C3=A9 si longtemps.

Tu affirmais qu=E2=80=99un plafond chauffant ne pouvait pas =C3=AAtre un=
mode de =

chauffage,
sauf =C3=A0 tr=C3=A8s haute temp=C3=A9rature.

Gr=C3=A2ce =C3=A0 pehache, on voit que 20m=C2=B2 de plafond =C3=A0 30=C2=
=B0C donnent 800W.

Dans une maison neuve (norme RT 2012), =C3=A7a le fait parfaitement.

Pour fixer les id=C3=A9es, le rayonnement solaire qui nous arrive au sol=
c=E2=80=99est =

168 W/m=C2=B2.
(Wikip=C3=A9dia - Bilan radiatif de la Terre https://is.gd/Qzgm8Y )
et comme tu viens de le calculer, un radiateur de taille normale (1 m=C2=
=B2)
ne peut =C3=AAtre qu'un convecteur s'il reste =C3=A0 des T=C2=B0 safe.=
Non, c'est un =C3=A9metteur qui transmet, comme tout =C3=A9metteur,
par convection, par rayonnement et par conduction,
dans des proporsions qui sont variables selon la technologie et les =

conditions d'utilisation.

Puisqu'on a du choix, privil=C3=A9gier le mode rayonnant en terme de con=
fort et =

d'=C3=A9conomie.
A noter donc, que l'emissivit=C3=A9 est quasi au max, avec l'acier, le=
platre, b=C3=A9ton, bois, marbre blanc... vernis noir ou blanc...
mais s'effondre avec le gr=C3=A8s et la granit ... pas du tout intuiti=
f
et la couleur ne joue pas, comme pr=C3=A9vu.
pehache
2020-11-28 08:05:49 UTC
Permalink
Post by pehache
*convection*
Le document suivant
Dont j'ai oublié de rappeler le lien :
http://www.radiateur-electrique.org/convection-radiation.php
Post by pehache
indiqué par Yves Tabouret donne le "coefficient de
h = 1.78 (T2-T1)^0.25
Gilles 80rt
2020-11-28 10:32:58 UTC
Permalink
Post by pehache
epsilon est l'émissivité du matériau. Ici j'ai trouvé que l'émissivité
de l'acier dans les infrarouges était de l'ordre de 0.8 (l'acier est
donc un bon émetteur/absorbant d'IR, contrairement à l'alu).
mais quand l'acier est peint, c'est l'émissivité de l'acier qui compte,
ou celle de la peinture ?
--
Gilles (Audois... mais pas à l'oeil ! )
Alf92
2020-11-28 10:51:00 UTC
Permalink
Post by Gilles 80rt
Post by pehache
epsilon est l'émissivité du matériau. Ici j'ai trouvé que l'émissivité
de l'acier dans les infrarouges était de l'ordre de 0.8 (l'acier est
donc un bon émetteur/absorbant d'IR, contrairement à l'alu).
mais quand l'acier est peint, c'est l'émissivité de l'acier qui compte,
ou celle de la peinture ?
principalement celle de la peinture
voir le lien que j'ai fourni hier : https://tinyurl.com/y6hjdjb3
jdd
2020-11-28 11:31:00 UTC
Permalink
Post by Alf92
Post by Gilles 80rt
Post by pehache
epsilon est l'émissivité du matériau. Ici j'ai trouvé que l'émissivité
de l'acier dans les infrarouges était de l'ordre de 0.8 (l'acier est
donc un bon émetteur/absorbant d'IR, contrairement à l'alu).
mais quand l'acier est peint, c'est l'émissivité de l'acier qui compte,
ou celle de la peinture ?
principalement celle de la peinture
voir le lien que j'ai fourni hier : https://tinyurl.com/y6hjdjb3
je l'avais loupé, cette page:

"• Puis-je peindre mon radiateur sans réduire son efficacité ?

La finition de surface et la couleur d’un radiateur jouent sur son
"émissivité", autrement dit sur sa capacité à émettre de la chaleur
(rayonnement infrarouge) et de chauffer par rayonnement ; elle a peu
d’influence sur la convection (chauffage par réchauffement de l’air). En
théorie, la couleur idéale d’un radiateur serait le noir mat qui offre
la meilleure émissivité – c’est ainsi qu’on peint ceux qui évacuent la
chaleur des moteurs et des circuits électroniques. Dans la pratique, les
fabricants peignent la plupart de leur radiateurs en blanc pour les
rendre discrets dans les logements, en utilisant des formules de
peinture qui ont une très bonne émissivité.

Si les couleurs foncées sont, a priori, meilleures que les claires, on
trouve des peintures blanches qui sont plus performantes que certaines
peintures noires. Plutôt que de se fier à la couleur, il faut donc voir
si le fabricant indique l’émissivité de sa peinture: plus le chiffre
s’approche de 1.0 (100%), meilleure est la diffusion de chaleur par
rayonnement.

Lorsqu’on décide de repeindre un radiateur, on n’utilisera évidemment
pas une peinture isolante (dite "sélective"). On préférera une couleur
mate plutôt que brillante, et on évitera les peintures contenant des
particules métalliques (aluminium, bronze), ce qui réduirait la
diffusion de la chaleur. L’épaisseur de la couche a peu d’importance,
étant donné qu’une peinture ordinaire a très peu d’effet d’isolation."

ça semble répondre à la question, sauf que je n'ai jamais remarqué ce
taux d'émissivité sur les pots, peut-être dans les petits caractères?

jdd
--
http://dodin.org
Olivier B.
2020-11-28 12:17:27 UTC
Permalink
Post by jdd
Si les couleurs foncées sont, a priori, meilleures que les claires, on
trouve des peintures blanches qui sont plus performantes que certaines
peintures noires. Plutôt que de se fier à la couleur, il faut donc voir
si le fabricant indique l’émissivité de sa peinture: plus le chiffre
s’approche de 1.0 (100%), meilleure est la diffusion de chaleur par
rayonnement.
CQFD :-)
--
Mail .invalid
pehache
2020-11-28 13:27:38 UTC
Permalink
Texte qui ne craint pas la contradiction :-)
Post by jdd
"• Puis-je peindre mon radiateur sans réduire son efficacité ?
... En
théorie, la couleur idéale d’un radiateur serait le noir mat qui offre
la meilleure émissivité – c’est ainsi qu’on peint ceux qui évacuent la
chaleur des moteurs et des circuits électroniques. Dans la pratique, les
fabricants peignent la plupart de leur radiateurs en blanc pour les
rendre discrets dans les logements, en utilisant des formules de
peinture qui ont une très bonne émissivité.
Donc la théorie dit que le noir a une meilleure émissivité IR, mais en
pratique le blanc c'est parfois aussi bien :-)

Conclusion évidente : la théorie est fausse :-)
Post by jdd
Si les couleurs foncées sont, a priori, meilleures que les claires,
Mais quand même il poursuit sur cette idée fausse :)
Post by jdd
on
trouve des peintures blanches qui sont plus performantes que certaines
peintures noires.
Ce qui montre à nouveau qu'elle est fausse :)
Post by jdd
Plutôt que de se fier à la couleur, il faut donc voir
si le fabricant indique l’émissivité de sa peinture: plus le chiffre
s’approche de 1.0 (100%), meilleure est la diffusion de chaleur par
rayonnement.
Bon, quand même, la conclusion est correcte :)
Post by jdd
Lorsqu’on décide de repeindre un radiateur, on n’utilisera évidemment
pas une peinture isolante (dite "sélective"). On préférera une couleur
mate plutôt que brillante,
Paf, il retombe dans le piège d'accorder de l'importance à ce qui se
passe en lumière visible...
Post by jdd
et on évitera les peintures contenant des
particules métalliques (aluminium, bronze), ce qui réduirait la
diffusion de la chaleur.
Ca, ça parait logique, sachant que certains métaux ont une faible
émissivité.
Post by jdd
L’épaisseur de la couche a peu d’importance,
étant donné qu’une peinture ordinaire a très peu d’effet d’isolation."
C'est plutôt dans l'autre sens : il ne faudrait pas que la couche soit
trop fine.
Post by jdd
ça semble répondre à la question, sauf que je n'ai jamais remarqué ce
taux d'émissivité sur les pots, peut-être dans les petits caractères?
Encore faut-il que le fabricant ait mesuré l'émissivité de sa peinture.
Ca ne doit se trouver que sur les peintures qui sont spécifiquement
conçues pour avoir une bonne émissivité (ou une mauvaise, pourquoi pas
suivant les applications).
pehache
2020-11-28 13:08:42 UTC
Permalink
Post by Gilles 80rt
Post by pehache
epsilon est l'émissivité du matériau. Ici j'ai trouvé que l'émissivité
de l'acier dans les infrarouges était de l'ordre de 0.8 (l'acier est
donc un bon émetteur/absorbant d'IR, contrairement à l'alu).
mais quand l'acier est peint, c'est l'émissivité de l'acier qui compte,
ou celle de la peinture ?
Ca reste une bonne question et je n'ai pas de réponse claire.

Je pense que c'est celle de la peinture qui compte, mais à partir du
moment où la couche de peinture est suffisamment épaisse par rapport à
la longueur d'onde considérée (c'est cette épaisseur qui assure
l'opacité, sans ça on voit le matériau au travers et c'est l'émissivité
du matériau qui commence à compter).

Une surface à 50 °C a un pic de rayonnement dans les IR de longueur
d'onde 8 microns, mais on peut considérer que le rayonnement est
significatif jusqu'à 3 fois cette valeur, donc jusqu'à 25 microns. Une
couche de peinture qui fait au moins 3 fois cette longueur d'onde est
probablement suffisamment opaque pour elle. Donc à la louche je dirais
qu'avec une couche de 100 microns au moins de peinture c'est
l'émissivité de la peinture qui compte.

A prendre avec des pincettes, je ne suis pas sûr du tout de l'épaisseur
nécessaire (3 fois la longueur d'onde c'est suffisant ?), et le type de
peinture doit jouer aussi (à épaisseur donnée, toutes les peintures
n'ont pas la même opacité).

D'autres valeurs d'émissivité, avec des peintures :
http://www.thethermograpiclibrary.org/index.php?title=Tableau_%C3%A9missivit%C3%A9s_en_thermographie

Mais là aussi à prendre avec des pincettes, car dans certains cas les
longueurs d'onde sont précisées et pas dans d'autres.
jdd
2020-11-28 14:52:51 UTC
Permalink
Post by pehache
http://www.thethermograpiclibrary.org/index.php?title=Tableau_%C3%A9missivit%C3%A9s_en_thermographie
très intéressant, ce site

"En effet, ces appareils ne donnent que les températures de surface
apparentes des objets visés, jamais les températures réelles qui devront
être recalculée à posteriori si le besoin s'en fait sentir. Ce ne sont
pas des températures vraies d'une part mais elles varient également
selon l'angle, la salissure, la nature de surface, ..."

merci!

jdd
--
http://dodin.org
jdd
2020-11-28 14:59:59 UTC
Permalink
Post by jdd
Post by pehache
http://www.thethermograpiclibrary.org/index.php?title=Tableau_%C3%A9missivit%C3%A9s_en_thermographie
très intéressant, ce site
"En effet, ces appareils ne donnent que les températures de surface
apparentes des objets visés, jamais les températures réelles qui devront
être recalculée à posteriori si le besoin s'en fait sentir. Ce ne sont
pas des températures vraies d'une part mais elles varient également
selon l'angle, la salissure, la nature de surface, ..."
merci!
jdd
par contre il fait allusion à des images qui ne sont pas données.
Traduction d'un site US??

jdd
--
http://dodin.org
Stephane Legras-Decussy
2020-11-28 15:46:03 UTC
Permalink
Post by Gilles 80rt
Post by pehache
epsilon est l'émissivité du matériau. Ici j'ai trouvé que l'émissivité
de l'acier dans les infrarouges était de l'ordre de 0.8 (l'acier est
donc un bon émetteur/absorbant d'IR, contrairement à l'alu).
mais quand l'acier est peint, c'est l'émissivité de l'acier qui compte,
ou celle de la peinture ?
peinture.

pas grave l'emissivité de la peinture est quasi celle de l'acier.
bilou
2020-11-28 12:10:28 UTC
Permalink
Post by pehache
Je repars sur une nouvelle discussion, l'autre devenant illisible.
+1
Et nulle part elle ne répond a la question qui était:
l'influence de la couleur sur le rayonnement.
jdd
2020-11-28 13:00:40 UTC
Permalink
Post by bilou
Post by pehache
Je repars sur une nouvelle discussion, l'autre devenant illisible.
+1
l'influence de la couleur sur le rayonnement.
sisi, il y a même eu plusieurs réponses (il y a des peintures plus ou
moins émissives, donc oui, ça compte)

jdd
--
http://dodin.org
pehache
2020-11-28 13:29:00 UTC
Permalink
Post by jdd
Post by pehache
Je repars sur une nouvelle discussion, l'autre devenant illisible.
+1
   l'influence de la couleur sur le rayonnement.
sisi, il y a même eu plusieurs réponses (il y a des peintures plus ou
moins émissives, donc oui, ça compte)
La peinture compte, pas sa couleur visible.
pehache
2020-11-28 13:10:20 UTC
Permalink
Post by pehache
Je repars sur une nouvelle discussion, l'autre devenant illisible.
+1
 l'influence de la couleur sur le rayonnement.
Sans grand risque de me tromper, je ne peux que répéter que la couleur
_visible_ ne donne aucune indication valable sur l'émissivité dans les
IR lointains.
pehache
2020-11-28 13:28:17 UTC
Permalink
Post by pehache
Post by pehache
Je repars sur une nouvelle discussion, l'autre devenant illisible.
+1
  l'influence de la couleur sur le rayonnement.
Sans grand risque de me tromper, je ne peux que répéter que la couleur
_visible_ ne donne aucune indication valable sur l'émissivité dans les
IR lointains.
La peinture compte, pas sa couleur visible.
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...